Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:28

Comme je vous l'ai dis précédemment, j'ai changé de configuration informatique l'année dernière. J'ai revendu mon iMac 21,5 Pouces génération 2010 et j'ai décidé de revenir sur PC pour différentes raisons qui ne sont pas l'objet de cet article. Pour cela, il a donc fallu que je choisisse une tour et un écran. Plus exactement, 2 écrans (une fois que l'on a goûté au muti-écran, impossible de revenir en arrière) !

Mes critères étaient les suivants :

  • Taille de 22 pouces minimum.

  • Pivot pour le mettre en position portrait ou paysage.

  • Moniteur orienté « photo » (pas « gamer »), utilisation principal.

  • Réactif pour une utilisation secondaire type film, internet et Cossacks (le seul jeu PC auquel je joue encore et encore...).

  • Prix de l'écran entre 200 et 400 Euros.

J'ai donc fait un état des lieux des différentes technologies disponibles sur le marché. Voici le résultat des mes longues recherches.

 

 

1. Il est important de bien choisir le type de dalle de l'écran. Il y a 3 principales technos avec leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Les dalles TN (Twisted Nematic) ont pour avantages leur faible prix et leur excellente réactivité (les joueurs les adorent !). Pour la photo, les moniteurs TN sont a exclure à cause d'un rendu de couleur souvent pas terrible, un contraste faible et des angles de vision très réduit. Au moins c'est clair !

 

Les dalles IPS (In-Plane Switching) ont pour avantages leurs angles de vision très ouverts, un excellent rendu des couleurs et une bonne réactivité (il y a quelques écrans de joueurs utilisant cette technologie). Les écrans IPS sont donc parfaits pour le traitement des images et donc de la photographie. Malgré tout, l'IPS a aussi des inconvénients qui sont un contraste « juste » correcte, une consommation d'énergie importante, un prix élevé et l'apparition du « Glow Effect » lorsque l'on ne regarde pas l'écran de face (le noir virant au violet sur de l'eIPS et au gris sur les autres technos IPS). De plus, il existe plusieurs dénominations qui sont toutes dérivées l'une de l'autre suivant le constructeur (LG et NEC notamment) et leurs améliorations successives. Difficile de s'y retrouver entre l'eIPS, S-IPS, P-IPS, H-IPS, … et maintenant le PLS (l'IPS de Samsung). Pour résumer rapidement, l'eIPS est le moins cher à fabriquer (l'entrée de gamme) grâce à un rétroéclairage moins performant et le H-IPS est le haut de gamme.

La techno IPS est donc parfaitement adapté à nos besoins de photographe numérique. D'ailleurs les écrans de traitement de l'image très haut de gamme (+ 1000 Euros) ne sont équipés QUE de dalle IPS !

 

Les Dalles VA (Vertical Alignment) ont pour avantages des angles de vision relativement ouverts (moins que de l'IPS tout de même), un excellent contraste (noirs très profonds!) et un bon rendu des couleurs. Cette technologie est donc bien adapté à la photo. Néanmoins, ils ont quelques désavantages comme une mauvaise réactivité (sauf écran Eizo à + de 500 Euros...), une consommation d'énergie non négligeable et un prix élevé.

Comme pour l'IPS, il existe plusieurs dénominations, mais surtout 2 grandes familles qui sont le MVA (Multi-domain Vertical Alignment) et le PVA (Patterned Vertical Alignment). Les dernières évolutions sont l'A-MVA (AU Optronics-Benq), le S-PVA (Sony-Samsung) et le cPVA (Samsung). Pour résumer rapidement, l'A-MVA et le cPVA se retrouvent sur des écrans de moins de 400 Euros. Le S-PVA se retrouvent sur les écrans haut de gamme (entre 400 et 1000 Euros).

La techno VA, même si elle a tendance à disparaître par rapport à l'IPS (qui a énormément progressé en terme de contraste), est parfaitement adapté à nos besoins de photographe. Le constructeur japonais Eizo en est devenu le spécialiste sur ses moniteurs dédiés au traitement d'image.

 

On peut donc conclure qu'il faut un moniteur équipé soit d'une dalle VA ou soit d'une dalle IPS. Il faut exclure les écrans TN. Même s'ils sont moins chers, l'IPS est devenu très abordable grâce à sa version économique eIPS. On peut donc trouver des écrans 23 pouces eIPS à 180 Euros.

 

2. Pour un photographe, il est indispensable d'avoir les yeux parfaitement en face de son écran. Un moniteur permettant d'être réglé en hauteur, d'être incliné et d'être tourné est donc fortement conseillé.

Si vous souhaitez vous faire une configuration double écran, vous pouvez rajouter le réglage en mode portrait ou paysage à l'achat. L'écran 1 pourra être mis en paysage et l'écran 2 en portrait ! Je vous rappelle que l'on photographie très souvent en mode portrait. Un moniteur réglé dans ce mode permet de visualiser la photo en plein écran sans bordure noir sur les côtés. Le confort devient incroyable !

 

3. Le format 4/3 a quasiment disparu. Le 16/9 l'a remplacé. Cependant, il y a une autre alternative très intéressante, le 16/10. C'est certainement le meilleur compromis et on le retrouve presque systématiquement sur les écrans pros et haut de gamme. Néanmoins, il n'est pas indispensable en cas de configuration en double écran, avec un des deux en mode portrait.

 

4. Au dessus, je viens de parler des avantages de la configuration double écran. Un autre est que les logiciels de post-traitement, comme Lightroom, sont parfaitement adaptés au double écran. Exemple : affichage de la photo avant traitement sur le moniteur 1 et de la photo après traitement sur le moniteur 2, Mosaïque de l'album photo sur le moniteur 1 et photo sélectionnée sur le moniteur 2, .... Le confort d'utilisation est très important.

 

Dualmonitor.jpg

 

Après, c'est une question de budget et ça demande à avoir les 2 mêmes écrans (bien réglés, naturellement!) pour éviter les variations colorimétriques. Si vous n'avez pas le budget, concentrez vous sur un seul écran photo de qualité. C'est le principal !

 

5. Nos appareils photos sont capables de capturer un nombre incroyable de couleurs. Malheureusement, les moniteurs d'ordinateur sont loin de pouvoir afficher toute ces couleurs. On ne visualise donc pas fidèlement la photo que l'on a prise. Le seul moyen de le faire est de choisir un écran « Wide Gamut » qui dispose d'un espace de couleur étendu.

Pour les photographes professionnels, un moniteur « Wide Gamut » est indispensable. Pour les autres, à voir... car ils sont chers, à partir de 500 Euros.

 

6. Pour la pratique de la photo, le moniteur doit être obligatoirement réglé. Je détaillerai ça plus loin, mais il faut savoir que les écrans haut de gamme peuvent être calibrés directement en interne (calibration hardware / LUT). Les autres par l'intermédiaire d'une calibration logiciel (création d'un profil de calibration sous Windows, Mac OS, …).

 

7. Il y a 2 types de rétroéclairage sur un écran, à LED et à tube (CCFL). Le rétroéclairage à LED est récent et remplace petit à petit celui à tube. Il a plusieurs avantages comme celui d'être très économique en énergie, d'augmenter le contraste (en théorie...), de pouvoir faire des écrans peu encombrants, de ne pas faiblir en vieillissant et de ne pas coûter cher. Par contre, la luminosité des LEDs n'est pas naturels, il peut y avoir des fuites de lumières sur les côtés de l'écran et des taches blanches visibles sur fond noir (c'est souvent la loterie à l'achat...).

Le rétroéclairage à tube fait de la résistance dans le haut de gamme, car sa luminosité est beaucoup plus naturel que le LED. C'est bien pour ça que les moniteurs pour le traitement d'image à plus de 500 Euros utilisent encore essentiellement cette technologie. Les inconvénients sont la consommation en énergie importante, l'effet radiateur (l'écran chauffe), et le rétroéclairage qui faiblit en vieillissant.

 

 

Avec toute ces données, j'ai pu établir une liste des moniteurs informatiques disponibles sur le marché pour la pratique de la photographie. Je les ai classé en 3 catégories de prix, moins de 249 Euros, de 250 à 399 Euros, de 400 à 599 Euros et de 600 à 1000 Euros. Je me suis basé sur les prix que l'on peut trouver sur le web (ldlc.com, materiel.net, ...).

 

Avec la catégorie « moins de 249 Euros », il y a déjà de quoi faire pour un budget pas trop important. De plus, les écrans sélectionnés sont tous réglables dans toute les positions (hauteur, inclinaison, gauche-droite, portrait-paysage).

 














Marque Modèle Taille d'écran Type de dalle Format Résolution Connectique Commentaire

- 249 Euros LG IPS231P 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 VGA et DVI Modèle en fin de vie, donc difficile à trouver en neuf.

Iiyama ProLite XB2374HDS-B1 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 HDMI, VGA et DVI


Iiyama ProLite XB2472HD-B1 24 Pouces PVA 16/9 1920x1080 HDMI, VGA et DVI


Samsung SyncMaster S24A650D 24 Pouces MVA 16/9 1920x1080 DisplayPort, VGA et DVI


Dell U2212HM 22 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI












 

Avec la catégorie « de 250 à 399 Euros », la connectique devient plus complète, les premiers écrans 16/10 apparaissent et des spécialistes comme Eizo et Nec proposent leur entrée de gamme.

 














Marque Modèle Taille d'écran Type de dalle Format Résolution Connectique Commentaire

De 250 Euros ViewSonic VP2365-LED 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 Hub USB, VGA et DVI Garantie 3 ans, zéro pixel défectueux (lumineux ou mort) et remplacement à neuf pendant les 28 jours suivant l'achat.


HP ZR22W 22 Pouces S-IPS 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI


Samsung F2380M 23 Pouces C-PVA 16/9 1920x1080
Modèle en fin de vie, donc difficile à trouver en neuf.

Nec MultiSync EX231WP 23 Pouces C-PVA 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort et DVI Même dalle que le Samsung ci-dessus.

Dell U2312HM 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI


Asus PA238Q 23 Pouces P-IPS 16/9 1920x1080 Hub USB, HDMI, DisplayPort, VGA et DVI Pré-calibration en usine, LUT 10 bits (dalle 8 bits), mode « Picture In Picture », mode quadrillage et mise à l'échelle réelle des documents.

Nec MultiSync EA232WMI 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI Caractéristiques très proche du Viewsonic VP2365-LED (même dalle et overdrive?).

Samsung SyncMaster S27A650D 27 Pouces MVA 16/9 1920x1080 DisplayPort, VGA et DVI


Samsung SyncMaster S24A850D 24 Pouces PLS 16/10 1920x1200 Hub USB 3.0, DisplayPort, VGA et DVI Dalle PLS cousine de l'IPS.

Dell U2412M 24 Pouces eIPS 16/10 1920x1200 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI


à 399 Euros Eizo FlexScan EV2335W 23 Pouces IPS 16/9 1920x1080 DisplayPort, VGA et DVI Garantie 5 ans











 

Avec la catégorie « de 400 à 699 Euros », on arrive dans le très sérieux. Les marques grand public et généralistes commencent à disparaître, les dalles économique comme l'eIPS et MVA sont minoritaires, les 16/10 sont majoritaires et les premiers moniteurs « Wide Gamut » sont là. Les premiers écrans pros apparaissent.

Petite annecdote, il y a un écran dédié aux « gamers » et qui n'a donc pas de pied réglable (le seul de la sélection), c'est l'Eizo Foris FS2332. Pourquoi l'avoir sélectionné ? Il est doté d'une dalle IPS matte et de fonctions pour le traitement d'image.

 














Marque Modèle Taille d'écran Type de dalle Format Résolution Connectique Commentaire

De 400 Euros ViewSonic VP2765-LED 27 Pouces A-MVA 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI



Nec MultiSync P221W 22 Pouces S-PVA 16/10 1680x1050 VGA et DVI LUT 10 bits (dalle 8 bits)

Eizo Foris FS2332 23 Pouces IPS 16/9 1920x1080 2 HDMI et VGA Ecran de joueur sans pied réglable et pivot. Garantie 5 ans

HP ZR2440W 24 Pouces S-IPS 16/10 1920x1200 Hub USB, HDMI, DisplayPort et DVI


Asus PA246Q 24 Pouces P-IPS 16/10 1920x1200 Lecteur de cartes, Hub USB, HDMI, DisplayPort, VGA et DVI Wide-Gamut, Pré-calibration en usine, LUT 12 bits, mode « Picture In Picture », mode quadrillage et mise à l'échelle réelle des documents.

Dell U2410 24 Pouces H-IPS 16/10 1920x1200 Vidéo composante, vidéo composite, Lecteur de cartes, Hub USB, HDMI, DisplayPort, VGA et 2 DVI Wide-Gamut, Pré-calibration en usine, LUT 12 bits (dalle 10 bits), mode « Picture In Picture ». Garantie 3 ans, zéro pixel défectueux (lumineux ou mort).

à 599 Euros Eizo FlexScan S2243W 22 Pouces S-PVA 16/10 1920x1200 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI LUT 10 bits (dalle 8 bits). Garantie 5 ans











 

Avec la catégorie « de 600 et 1000 Euros », c'est le haut de gamme. Les écrans sont presque tous dédiés à la photographie professionnelle. Eizo et Nec son majoritaires. Le « Wide Gamut » est quasiment de série, ainsi que la calibration hardware (LUT). Les 27 pouces avec des résolutions de folie (largement au dessus du « Full-HD »!) apparaissent. C'est LA catégorie de l'écran pro !

 














Marque Modèle Taille d'écran Type de dalle Format Résolution Connectique Commentaire

De 600 Euros Nec PA231W 23 Pouces eIPS 16/9 1920x1080 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI Dalle 8 bits, 3D LUT, contrôle d'uniformité de la dalle, mode « Picture In Picture »


Samsung SyncMaster S27A850D 27 Pouces PLS 16/9 2560x1440 Hub USB 3.0, DisplayPort et 2 DVI Dalle PLS cousine de l'IPS.

Eizo FlexScan S2433WFS 24 Pouces S-PVA 16/10 1920x1200 Hub USB, DisplayPort, VGA et DVI LUT 10 bits (dalle 8 bits). Garantie 5 ans

Dell U2711 27 Pouces H-IPS 16/9 2560x1440 Vidéo composante, vidéo composite, Lecteur de cartes, Hub USB, HDMI, DisplayPort, VGA et 2 DVI Wide-Gamut, Pré-calibration en usine, LUT 12 bits (dalle 10 bits), mode « Picture In Picture ». Garantie 3 ans, zéro pixel défectueux (lumineux ou mort).

HP ZR2740W 27 Pouces S-IPS 16/9 2560x1440 Hub USB, DisplayPort et DVI


Eizo FlexScan SX2262W 22 Pouces S-PVA 16/10 1920x1200 Hub USB, DisplayPort et 2 DVI Wide-Gamut, LUT 12 bits, contrôle d'uniformité de la dalle et garantie 5 ans.

Nec PA241W 24 Pouces P-IPS 16/10 1920x1200 Hub USB, DisplayPort, VGA et 2 DVI Wide-Gamut, 3D LUT 14 bits (dalle 10 bits), contrôle d'uniformité de la dalle, mode « Picture In Picture »

à 1000 Euros Eizo ColorEdge CG223W 22 Pouces S-PVA 16/10 1680x1050 Hub USB, DisplayPort et 2 DVI Wide-Gamut, Pré-calibration en usine, 3D LUT 12 bits, mode « Picture In Picture », contrôle d'uniformité de la dalle, visière et garantie 5 ans.











 

Au dessus de 1000 Euros, nous trouvons que les fleurons des spécialistes tel que la gamme SpectraView de Nec, ColorEdge d'Eizo et le Français (bien connu pour ses disques durs) LaCie. A ce prix là, il n'y a que des dalles H-IPS (voir P-IPS), et certains écrans intégrent même des sondes de calibration (Eizo ColorEdge) ! Les tailles vont de 24 à 30 pouces et Nec (par exemple) garantie sa gamme SpectraView zéro pixels morts pendant 6 mois.

 

Vous aurez remarqué qu'il n'y a pas l'écran Apple Cinéma Display. Il y a plusieurs raisons à ça.

Tout d'abord, sa dalle est brillante ce qui est éliminatoire pour un écran photo. Les reflets sont trop importants et les conditions de travail dégradés. On se voit dedans. Pour la photo, une dalle matte est obligatoire.

Une autre raison est l’impossibilité de le régler en hauteur ou en mode portrait. Pas forcément indispensable, mais bon...

Le dernier point est sa connectique particulière... pas de DVI ou de DisplayPort, mais du Thunderbolt uniquement... Incompréhensible !

De toute façon, vu son prix et son positionnement, il ferait pale figure face au Nec PA241W ou à l'Eizo ColorEdge CG223W.

Sachez néanmoins, que l'Apple est doté d'une Dalle S-IPS.

 

Un ami utilise une télévision 32 pouces comme écran d'ordinateur. C'est une Samsung doté d'une dalle S-PVA (donc pas de problème de ce côté là). Si on a besoin d'une grande taille et que l'on a le recul nécessaire, pourquoi pas. D'autant plus que des télés sont aussi équipées de dalle IPS.

Néanmoins, les dalles des téléviseurs sont à grande majorité brillante ou semi-brillante. De plus, pour éviter la valse des dalles, il vaut mieux prendre du haut de gamme (même en 32 pouces). Pour finir, le prix les fait directement entrer en concurrence avec d'excellent moniteur dédié. L’intérêt est donc plus que limité à mon humble avis.

 

Voila pour cette première partie. La deuxième sera dédiée à ma sélection personnelle, à mes prises en main, à mes tests et au réglage.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerris - dans Informatique
commenter cet article

commentaires

Julien 29/02/2012 17:56

Merci pour cet article.
Je suis exactement dans cette démarche et ta synthèse est excellente pour ne pas dire parfaite !

Je suis curieux de suivra la 2ème partie...

Reste plus qu'à choisir pour moi :
avec mon budget de 300€ : Dell U2412M / Asus PA238Q / SyncMaster S24A850D (manquerait pas le W d'ailleurs ?)

Florian 01/03/2012 10:42



De rien!


J'ai pris du retard dans la rédaction de la 2ème partie, car j'ai été malade la semaine derniére. Ca va beaucoup mieux, même si j'ai encore le nez un peu en vrac.... Du coup, j'espére finaliser
la suite ce week end.


Il y aura la prise en main du Samsung F2380M, du Viewsonic VP2365-LED, du Dell U2410, du Dell U2412M et du HP ZR22W. Plus d'autres petites choses comme le réglage et la calibration.



Matériels Photographiques

Réflex numérique:
Sony A300 avec poignée verticale.

Objectifs: 
Carl Zeiss Vario-Sonnar 16-80mm, F3.5-4.5.
Sony 18-70mm, F3.5-5.6.
Sony G 70-400mm, F4-5.6 SSM.
Sony 100mm Macro, F2.8.

Informatique:
Ordinateur de bureau 16Go RAM Core i7 2600.
2 écrans ViewSonic VP2365-LED.
Sonde de calibration X-Rite i1 Display Pro.
Tablette Graphique Wacom Intuos M.
Ordinateur portable HP ProBook 4330s.
Tablette Graphique Wacom Bamboo Pen.
Adobe LightRoom 3.6 en 64bits.
GIMP 2.8.8.

Autres:
Sac Lowepro Flipside 400AW.
Trépied Velbon CX-540.

Compte Twitter

Catégories Des Articles

Liens