Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 20:56

Pour une fois je ne vais pas parler de Sony, mais de 2 autres constructeurs d'appareils photos à l'origine du format « micro 4/3 ». J'avais été tellement impressionné et emballé par ce format lors du salon de la photo 2012 que je m’étais promis d'en parler sur le blog et d'en suivre les évolutions. Comme je ne suis pas sectaire et un amoureux de la photo avant d'être un fan de Sony, mieux vaut tard que jamais.

 

Qu'est ce que le format micro 4/3 ?

Tout d'abord, commençons par une petite explication sur le format micro 4/3 ! Olympus a conçu et commercialisé des reflex (série E) d'excellente qualité au format 4/3 (taille du capteur propre à la marque et concurrent du format APS-C de Sony, Pentax et Nikon). N'arrivant pas à rivaliser en frontal avec les 4 plus grands (Canon, Nikon, Sony et Pentax) sur le marché du reflex, Olympus (avec Panasonic) a décidé de reprendre son format de capteur et de créer de petit appareil compact à objectif interchangeables, sans l'encombrant et coûteux système reflex à miroir. Les premiers hybrides étaient nés ! Olympus et Panasonic renomma le format en « micro 4/3 ».

Comme vous pouvez le voir ici, un capteur micro 4/3 est un peu plus petit qu'un capteur APS-C (que l'on retrouve sur les reflex Alpha et hybrides NEX de Sony) et 3 fois plus petit qu'un capteur plein format haut de gamme (que l'on retrouve sur un Sony A99 et RX1). Du coup, cela donne des objectifs et des boîtiers plus compacts et plus légers que les hybrides de la concurrence en APS-C ! Attention néanmoins, car qui dit capteur plus petit dit performance en retrait concernant la sensibilité en condition lumineuse difficile (ISO). Heureusement, le format micro 4/3 reste quand même de bonne taille et surtout Olympus/Panasonic ne font pas dans la ridicule surenchère aux nombres de mégapixels, ce qui limite considérablement la perte de performance.

 

L'offre :

Après cette explication du format micro 4/3, intéressons nous à l'offre ! Et bien elle se développe de manière conséquente, aussi bien du côté des boîtiers que des objectifs. Il y a 4 raisons à cela :

 

  • le format micro 4/3 a été le premier sur le marché des hybrides.

  • La qualité des produits dû à l'expérience d'Olympus sur le marché du reflex.

  • 2 constructeurs donc 2 fois plus d'objectifs et de boîtiers.

  • Le succès est au rendez vous, ce qui pousse Panasonic et Olympus à étoffer leurs offres.

 

Concernant les boîtiers et les objectifs, Olympus et Panasonic ont la bonne idée de ne pas mutualiser leurs produits. C'est à dire qu'un produit Olympus n'est pas l'équivalent Panasonic avec juste une esthétique différente par exemple. Finalement, l'unique point commun est le capteur micro 4/3. Cette concurrence a du bon pour le consommateur qui peut piocher dans le meilleur des 2 constructeurs... en ayant conscience qu'il y une grosse différence à retenir, la stabilisation. Chez Panasonic, la stabilisation se fait par l'objectif (comme chez Nikon, Canon et Sony NEX / A3000). Chez Olympus, la stabilisation se fait par le boîtier (comme chez Pentax et Sony Alpha). Ce qui veut dire qu'il faut obligatoirement associer un boîtier Panasonic avec des objectifs Panasonic pour avoir la stabilisation. Ainsi, impossible de piocher dans la gamme d'objectifs Olympus sans conséquence ! Par contre, avec un boîtier Olympus, on n'a plus à se poser de question et on peut utiliser les meilleurs objectifs de chaque marque. Ce point important (et d'autres mineurs comme l'esthétique) me pousse à préférer les boîtiers Olympus. Un photographe garde ses objectifs et change facilement de boîtier. Il faut donc acheter son système photo en tenant compte de la gamme d'objectif avant tout. A vous de voir, car c'est aussi une histoire de goût et d'ergonomie !

 

Les boîtiers :

Aussi bien chez Panasonic que chez Olympus, on peut plus ou moins distinguer 4 catégories pour les boîtiers :

 

  • Hybride d'entrée de gamme (Olympus PEN série « E-PM » et Panasonic Lumix série « GF »).

  • Hybride grand public (Olympus PEN série « E-PL » et Panasonic Lumix série « G »).

  • Hybride expert (Olympus PEN série « E-P » et Panasonic Lumix série « GX »).

  • Hybride professionnel (Olympus OM-D série « E-M » et Panasonic Lumix série « GH »).

 

EPL5.png

EM1.png

 

Eh oui, Panasonic mais surtout Olympus ont créé les hybrides professionnels qui sont sensés faire de l'ombre au reflex expert (Sony A77 par exemple). Au salon de la photo 2012, j'avais pu prendre en main l'Olympus OM-D EM5 au look très vintage et j'avais adoré. Il n'est plus le seul hybride pro d'Olympus puisque l'EM1 vient de sortir. Le nouveau fleuron de la marque améliore la prise en main, l'ergonomie, l'autofocus, le viseur électronique et abandonne le look vintage (pas une si mauvaise chose je trouve...). Le très bon capteur Live MOS 16,3 Mpixels ne change pas mais se passe de filtre passe-bas (comme le RX1 R). On apprécie son boîtier tropicalisé, sa stabilisation sur 5 axes, son mode rafale de 10 images par seconde, ses accessoires (poignée verticale entre autre) et sa compacité par rapport à un reflex expert. Il est extrêmement attrayant et a tout d'un grand... malheureusement, même le prix ! C'est l'énorme point noir car il se paye le luxe d'être plus cher qu'un reflex expert. Il faut compter 1500 Euros nu et même 2300 Euros avec l'objectif Zuiko Pro 12-40mm F2.8 constant !!! A ce prix on a le boîtier professionnel plein format Sony A99. Même s'il est beaucoup plus compact que le gros reflex Sony, je ne pense pas que les photographes professionnels suivent Olympus sur ce coup. On voit clairement qu'Olympus veut faire de l'hybride luxe (genre Apple) avec sa série OM-D EM. Ok Mr. Olympus, mais il ne faut pas exagérer non plus ! Personnellement, je vous conseillerai plutôt l'E-M5 qui a vu son prix dégringoler avec l'arrivée de l'E-M1. On peut le trouver en ce moment à la Fnac à 1200 Euros avec un zoom, un objectif fixe et un téléobjectif (voir ici). Une offre canon !

Si vous souhaitez plutôt vous offrir un concurrent au Sony NEX, les excellents Olympus PEN E-PL ou E-P sont parfaits. Vous pouvez même trouver des E-PM + un zoom au prix d'un compact. C'est parfait pour se faire la main ! Il y en a donc pour tout le monde concernant les boîtiers et la bonne nouvelle c'est que c'est pareil pour les objectifs.

 

Les objectifs :

Tout comme chez Sony avec les reflex Alpha, On peut trouver 3 catégories d'objectifs chez Olympus :

 

  • Les standards avec la série « M. Zuiko ».

  • Les hauts de gamme avec la série « M. Zuiko Premium » (uniquement des objectifs fixes à grande ouverture).

  • Les Professionnels avec la série « M. Zuiko Pro » (uniquement des zooms à grande ouverture, très bien construis et dotés de toute les meilleures fonctionnalités).

 

Chez Panasonic, les objectifs sont regroupés différemment en 2 catégories seulement :

 

  • Les standards avec la série « Lumix G ».

  • Les hauts de gamme avec la série « Lumix G X » (uniquement des objectifs très bien construis et dotés de toute les meilleures fonctionnalités).

 

HF007014E-copie-1.jpg

ZuikoM7518.png

HPS45175E.jpg

 

Dû à la taille du format micro 4/3, Il faut multiplier la focale des objectifs par 2 pour obtenir l’équivalent chez les concurrents hybrides ou reflex au format APS-C. Cela veut aussi dire, que pour une focale équivalente, les objectifs micro 4/3 sont 2 fois plus petits ! Sachant qu'ils sont environ 2 à 3 fois plus léger aussi, on comprend vite pourquoi le format micro 4/3 est de loin le plus compact. Ça a aussi un côté « mignon » (à ne pas confondre avec « gadget », car c'est loin d'être le cas).

Un chose qui faut savoir, tous les objectifs Panasonic ne sont pas stabilisés. Comme souligné plus haut dans l'article, cela n'a pas d'importance si vous possédez un boîtier Olympus. Heureusement, cela ne concerne que les focales courtes, ce qui a finalement moins d'impact. Autre chose, les objectifs Olympus sont en général 10% moins chers que leurs équivalents Panasonic dû au fait qu'ils n’intègrent pas de système de stabilisation.

 

Pour un zoom, je sélectionnerai en premier l'incroyable Olympus M. Zuiko Pro 12-40mm F2.8 constant et en second son concurrent le Panasonic Lumix G X 12-35mm F2.8 constant (je vous rappelle qu'ils sont équivalents à des 24-80mm et 24-70mm F2.8 constants!!!).

Pour un téléobjectif, je sélectionnerai en premier le Panasonic Lumix G X 35-100mm F2.8 constant et en second le Panasonic Lumix G X 45-175mm F4.0-5.6. D'ailleurs, je compléterai mon premier choix avec l'impressionnant Lumix G 100-300mm F4.0-5.6 afin de compléter une focale un peu courte (si le budget est là). Il faut aussi savoir qu'Olympus doit sortir un redoutable M. Zuiko Pro 40-150mm F2.8 constant qui a tout pour devenir le premier et unique choix.

Pour un fixe, je sélectionnerai en premier le Panasonic Leica 25mm F1.4 (eh oui, Panasonic a un partenariat avec Leica sur certains objectifs !) et en second l'Olympus M. Zuiko Premium 75mm F1.8. Quoiqu'ils peuvent se compléter si besoin.

Pour un grands angle, je sélectionnerai en premier le désirable Panasonic Lumix G 7-14mm F4.0 constant et en second l'Olympus M. Zuiko Premium 12mm F2.0.

Pour un macro, je sélectionnerai en premier l'Olympus M. Zuiko Premium 60mm F2.8 et en second le Panasonic Leica 45mm F2.8.

 

Certes, il manque des zooms et téléobjectifs en F4.0 constant par exemple, mais je vous défie de trouver une gamme aussi complète et évoluée chez les concurrents hybrides ! C'est véritablement impressionnant, mais finalement pas étonnant puisque le format micro 4/3 veut aussi bien s'imposer face aux autres hybrides que face aux reflex (ce qui est quand même un peu plus compliqué vu les tarifs).

 

Conclusion :

Pour résumer, le format micro 4/3 d'Olympus/Panasonic propose le meilleur système hybride du marché. C'est le format le plus compact (la raison même de l'existence des hybrides), le plus complet et avec le plus grand choix en terme de boîtiers et d'objectifs. Comme vous pouvez le constater, je suis vraiment emballé. Je mets quand même une grosse réserve sur la gamme de boîtiers professionnels d'Olympus et son dernier E-M1 juste à cause de son un prix délirant. Je préfère nettement un vrai reflex expert comme le Sony A77 au même tarif (ou l'E-M5 à prix cassé) qui sera peut être moins compact, mais plus performant et plus complet.

 

Si je devais faire un choix, sans déjà avoir un système photo complet, je me tournerai certainement vers ce format. Un Olympus OM-D E-M5 (ou PEN E-P5, voir PEN E-PL5) + le zoom Olympus M. Zuiko Pro 12-40mm F2.8 constant + les téléobjectifs Panasonic Lumix G X 35-100mm F2.8 constant et Lumix G 100-300mm F4.0-5.6 (ou le futur Olympus M. Zuiko Pro 40-150mm F2.8 constant) + le macro Olympus M. Zuiko Premium 60mm F2.8 seraient mes choix. A ça, j'ajouterai un flash et un petit Olympus PEN E-PM2 pour tous les jours (plus besoin de compact expert!).

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerris - dans Boitier
commenter cet article

commentaires

Matériels Photographiques

Réflex numérique:
Sony A300 avec poignée verticale.

Objectifs: 
Carl Zeiss Vario-Sonnar 16-80mm, F3.5-4.5.
Sony 18-70mm, F3.5-5.6.
Sony G 70-400mm, F4-5.6 SSM.
Sony 100mm Macro, F2.8.

Informatique:
Ordinateur de bureau 16Go RAM Core i7 2600.
2 écrans ViewSonic VP2365-LED.
Sonde de calibration X-Rite i1 Display Pro.
Tablette Graphique Wacom Intuos M.
Ordinateur portable HP ProBook 4330s.
Tablette Graphique Wacom Bamboo Pen.
Adobe LightRoom 3.6 en 64bits.
GIMP 2.8.8.

Autres:
Sac Lowepro Flipside 400AW.
Trépied Velbon CX-540.

Compte Twitter

Catégories Des Articles

Liens