Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 21:11

Samsung et LG sont 2 frères (coréens) ennemies qui se tire la bourre sur à peu près tous les marchés. Les écrans informatiques et la fabrication de dalle n'y échappent pas.

LG est un grand promoteur de la technologie IPS et en est le leader. La marque fournie toute les fabricants de moniteur, aussi bien pour de l'entrée de gamme avec l'eIPS, que pour le haut de gamme avec l'AH-IPS. Rares sont les écrans IPS n'étant pas équipé de dalle LG ! A ma connaissance (et je peux me tromper...), il n'y a plus ou moins que NEC qui utilise ses propres dalles IPS (des P-IPS, une évolution propre à NEC de la technologie H-IPS) pour les écrans haut de gamme de la marque (Séries P, PA, SpectraView et SpectraView Reference).

Contrairement à LG, Samsung avait choisi de promouvoir la technologie VA et plus exactement PVA. Samsung en étant le leader et fournissant aussi bien les fabricants de moniteur avec de l'entrée de gamme c-PVA que du haut de gamme S-PVA. Je parle au passé pour Samsung, car le géant coréen n'a pas réussi à imposer sa technologie dans le domaine des écrans informatiques (contrairement aux téléviseurs). Les dalles IPS étant moins chères à fabriquer et ayant énormément évoluées, elles ont mis hors course la techno PVA et sont même entrain de supplanter petit à petit les « low cost » dalles TN (qui n'ont que seul argument d'être rapide).

Du coup, Samsung se devait de répondre à LG... mais sans en utiliser la technologie. Pour cela, Samsung a mis au point le PLS. Sous ce nouveau nom de type de dalle se cache l'IPS selon Samsung. Pas de révolution, le PLS est un dérivé de l'IPS. On pourrait même le classer dans la même famille.

Pour faire la promotion de cette « nouvelle » technologie, il fallait un moniteur qui « pète et qui envoie du lourd ». Samsung a donc créé le S27B970D, dont voici les caractéristiques principales :

 

  • Diagonale de 27 pouces.

  • Format 16:9.

  • Résolution de 2560x1440.

  • Dalle brillante (avec traitement antireflet) PLS de 8 bits (vrai 8 bits!).

  • Gamme de couleur standard sRGB (= 99,5%, Adobe RGB = 78,1% et NTSC = 81%).

  • LUT 16 bits.

  • Rétroéclairage W-LED.

  • Réglage de la luminosité sans PWM (merci pour les yeux!).

  • Temps de réponse gris à gris de 5ms.

  • Rapport de contraste 1 000:1.

  • Calibration matériel via le logiciel Samsung « Natural Color Expert v2 ».

  • Correction matériel de l'uniformité de la dalle via « Natural Color Expert v2 ».

  • Calibration et contrôle de l'uniformité en usine (rapport fourni).

  • Connecteurs DVI-D Dual Link, HDMI 1.4, Display Port 1.2 et MHL.

  • Prise casque, hub USB 2.0, haut parleurs, interface tactile.

  • S'incline, se règle en hauteur et se tourne.

  • Prix de 950 Euros.

 

970D-1-copie-1.jpg

970D-2.jpg

 

Il n'y a pas à dire, le S27B970D est magnifique et ses caractéristiques proches d'écran pour photographe pro. Samsung a fait fort, mais est ce assez pour pouvoir concurrencer les spécialistes que sont EIZO et NEC ?

 

En regardant ses caractéristiques, on aurait tendance à dire oui. Grosse résolution, dalle PLS idéale pour la photographie, calibration matériel, correction matériel de l'uniformité de la dalle, logiciel de calibration fourni, LUT 16 bits, calibration / contrôle de l'uniformité en usine (gage d'avoir un écran de qualité, sans fuite de lumière ou presque), … C'est simple, pour avoir les mêmes prestations, il faut obligatoirement se tourner vers la gamme pro d'EIZO (ColorEdge) et de NEC (SpectraView) qui est beaucoup plus chère !

 

Maintenant, en y regardant de plus prêt, on constate que ce n'est pas tout à fait l'écran idéal pour les photographes professionnels ou amateurs exigeants.

Tout d'abord, sa gamme de couleur sRGB ne conviendra pas à ceux qui souhaitent faire de l'impression photo. Il lui manque le support de l'Adobe RGB pour ça. Il faudra se contenter à de la photographie Web.

Ensuite, le contrôle matériel de l'uniformité de la dalle, même s'il fonctionne bien, n'est pas automatique, n'est pas intégré à l'écran (il se fait via la sonde de calibration) et n'est pas aussi performant que chez EIZO et NEC.

Troisième point, le logiciel de calibration « Natural Color Expert », ne supporte qu'un nombre limité de sonde. Certes, les X-rite (qui sont les meilleures du marché) sont supportées, mais les Spyder de DataColor (qui sont les plus courantes) ne le sont pas.

Quatrième point, son LUT 16 bits n'est que de 1D et non 3D. Les 3 couleurs primaires sont donc mélangées et ne sont donc pas traitées séparément. Cela peut jouer sur les dégradés de couleur à l'écran.

Avant dernier point, sa dalle brillante qui n'est pas adaptée à la retouche d'image. Même si Samsung annonce avoir effectué un traitement antireflet qui nous évitera de parfaitement se voir pour se recoiffer, une dalle matte ou légèrement matte aurait été plus approprié pour de la retouche d'image.

Dernier point, le moins embêtant, on ne peut pas mettre l'écran en mode portrait. C'est dommage, pour les photographes de mode, de studio ou de portrait. Néanmoins, vu la taille géante de 27 pouces et le fait qu'il possède déjà de nombreux autres réglages, on peut lui pardonner... ou presque.

 

Pour conclure, ce Samsung S27B970D n'est pas un écran pour photographe pro ou amateur très exigeant. Il n'ira pas non plus à ceux qui imprime régulièrement leur photo. Par contre, pour les autres photographes qui recherchent obligatoirement un écran d'excellente qualité et qui sont près à y mettre le prix, il sera parfait. Les autres 27 pouces sRGB comme l'Asus PB278Q (PLS), le ViewSonic VP2770-LED (PLS), le Dell U2713HM (IPS) et le HP ZR2740W (IPS) n'ayant pas autant d'arguments (même s'ils sont moins chers).

Je pense aussi aux photographes travaillant sur Mac, « Apple Fanboy » et cherchant aussi le bel objet. Ce Samsung remplacera avantageusement l'Apple Cinema Display.

 

Allez Samsung ! Le même avec une dalle matte et je succombe.... ;-) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerris - dans Informatique
commenter cet article

commentaires

Matériels Photographiques

Réflex numérique:
Sony A300 avec poignée verticale.

Objectifs: 
Carl Zeiss Vario-Sonnar 16-80mm, F3.5-4.5.
Sony 18-70mm, F3.5-5.6.
Sony G 70-400mm, F4-5.6 SSM.
Sony 100mm Macro, F2.8.

Informatique:
Ordinateur de bureau 16Go RAM Core i7 2600.
2 écrans ViewSonic VP2365-LED.
Sonde de calibration X-Rite i1 Display Pro.
Tablette Graphique Wacom Intuos M.
Ordinateur portable HP ProBook 4330s.
Tablette Graphique Wacom Bamboo Pen.
Adobe LightRoom 3.6 en 64bits.
GIMP 2.8.8.

Autres:
Sac Lowepro Flipside 400AW.
Trépied Velbon CX-540.

Compte Twitter

Catégories Des Articles

Liens