Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:01

En ce début d'année, il va falloir se préparer à une avalanche de nouveautés photos. Tout simplement parce que les salons comme le CES de Las Vegas (grande fiesta de l'électronique grand publique) et bientôt le CP+ de Tokyo (grand show de la photographie) sont traditionnellement propices à ça. Et c'est le format micro 4/3 qui ouvre le bal, avec 3 grosses annonces.

 

La première d'entre elle provient, sans grande surprise, d'Olympus. Le constructeur vient de dévoiler l'OM-D E-M10. Il vient se placer en dessous de l'E-M5 (lui même derrière l'E-M1) et compléter la gamme des hybrides professionnels de la marque. Comme vous pouvez le voir, le design « vintage » cher à Olympus est toujours d'actualité.

 

OM-D_E-M10_coffeetable__Mood_00.jpg

 

Naturellement, il empreinte énormément d'organes à la famille OM-D, comme le capteur 16 Mpixels, le viseur LCD, la tropicalisation, la finition, le processeur de traitement, la rafale 8 images/secondes et l'autofocus ultra rapide. Mais pour le proposer à un prix attrayant, il récupère aussi la stabilisation 3 axes du capteur (au lieu de 5) de certains modèles inférieurs grand public, PEN. Personnellement, vu le positionnement de ce boîtier, je ne trouve pas ça gênant. Dans les autres bonnes nouvelles, on a un flash intégré, un écran tactile pivotant et des mensurations très contenues. En effet, l'E-M10 est beaucoup plus compact que ces 2 grands frères. Une fois de plus, Olympus nous sort un boîtier très alléchant et même compétitif sur le prix (600 Euros nu et 700 Euros avec le classique 14-42mm). Le constructeur leader du format micro 4/3 en profite même pour dévoiler un objectif pancake 14-42mm très compact.

Cet E-M10 sera, par exemple, le complément idéal d'un photographe possédant déjà un E-M5 ou un E-M1 grippé (avec sa pogné vertical).

 

Après Olympus, il fallait bien entendu s'attendre à une annonce de l'autre grand acteur du format micro 4/3, Panasonic. Le constructeur japonais s'était jusque là concentré sur les boîtiers très compacts haut de gamme avec le GX7 et GM1. Il revient à ses premiers amours, le boîtier professionnel, avec le tant attendu remplaçant du Lumic GH3, le Lumix GH4 (ouf... la nomenclature est respectée! ;-) ). Malheureusement, il n'y a pas de gros changement par rapport à l'ancien modèle côté photo. Par contre, côté vidéo, le GH4 ne pas fait dans la demi-mesure ! Ce boîtier est une véritable caméra 4K capable de filmer en 24 images/sec, en 30 images/sec pour de l'Ultra HD et en 60 images/sec pour de la Full HD. Sa sortie HDMI possède une gamme de couleur 8 bits et il peut être doté d'une impressionnante unité d'interface (voir la photo ci dessous) qui le transformera en un véritable caméscope professionnel (2 entrées XLR, 4 sorties SDI 10 bits, ...).

 

Panasonic-dmc-gh4.jpg

panasonic-lumix-dmc-gh4.jpg

 

Tout cela n'est pas très utile pour les photographes que nous sommes.... Par contre, les vidéastes seront ravis !

Le prix n'a pas été annoncé, mais nul doute qu'il sera largement au dessus des 1000 Euros. N'oublions pas qu'il se place en face de l'Olympus E-M1.

 

La troisième nouveautés est une grosse surprise, puisqu'elle provient de Kodak. L'ancien géant de la photo argentique rejoint le format micro 4/3 avec un séduisant Pixpro S-1. Il se place en concurrent directe des hybrides grand public comme les Olympus PEN E-PL5, Panasonic Lumix G6, Sony NEX-5T, ….

 

Kodak_S1_front.jpg

Kodak_S1_back.jpg

 

Ce joli boîtier est doté d'un inédit capteur BSI CMOS de 16 Mpixels (différent du Live MOS 16 Mpixels des Olympus et Panasonic), d'une stabilisation par le capteur (bonne idée, n'est ce pas Mr. Sony!), du WiFi, d'un slot Micro-SD (pas SD, c'est assez surprenant), d'une sensibilité allant de 100 à 12 800 ISO et d'un grand écran arrière orientable. Il n'est bien sur pas tropicalisé, mais avec un prix au alentour de 400/500 Euros avec l'objectif 12-45mm F3,5-6,3, on ne criera pas au scandale, bien au contraire ! Ce boîtier s’avère être très compétitif sur le papier. Il faudra quand même attendre les premiers tests et aussi en savoir un peu plus sur ses caractéristiques techniques pour confirmer (ou non) cette première bonne impression.

 

 

Le format micro 4/3 prouve une fois de plus son fort dynamisme et développement. L'arrivée de Kodak ne fait que confirmer cela. Si ça continue comme ça, je vois bien le micro 4/3 devenir LE standard des hybrides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerris - dans Boitier
commenter cet article

commentaires

Matériels Photographiques

Réflex numérique:
Sony A300 avec poignée verticale.

Objectifs: 
Carl Zeiss Vario-Sonnar 16-80mm, F3.5-4.5.
Sony 18-70mm, F3.5-5.6.
Sony G 70-400mm, F4-5.6 SSM.
Sony 100mm Macro, F2.8.

Informatique:
Ordinateur de bureau 16Go RAM Core i7 2600.
2 écrans ViewSonic VP2365-LED.
Sonde de calibration X-Rite i1 Display Pro.
Tablette Graphique Wacom Intuos M.
Ordinateur portable HP ProBook 4330s.
Tablette Graphique Wacom Bamboo Pen.
Adobe LightRoom 3.6 en 64bits.
GIMP 2.8.8.

Autres:
Sac Lowepro Flipside 400AW.
Trépied Velbon CX-540.

Compte Twitter

Catégories Des Articles

Liens