Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:09

A peine 6 mois après la sortie d'Optics Pro 9.5, DxO sort la version 10. On ne peut pas dire que la firme française n'est pas dynamique ! En même temps, DxO n'a pas vraiment le choix tellement la concurrence est hyper active, Adobe avec Lightroom en tête.

Mais justement, cette nouvelle version 10 n'est elle pas juste une simple mise à jour de la 9.5 ? C'est ce que nous allons voir en listant les nouvelles fonctionnalités ci-dessous.

 

- Nouvelle fonction "ClearView", qui supprime le voile atmosphérique et qui améliore le contraste des photos.

- La fonction Smart Lighting qui a été amélioré et qui donne de bien meilleur résultat en mode auto qu'avant (redoutable pour les paysages d'après ce que j'ai pu voir sur le net!).

- PRIME qui a été recodé et est 4 fois plus rapide qu'avant.

- Chargement des dossiers 10 fois plus rapide.

- Démarrage 1.5 fois plus rapide.

- ViewPoint en plug-in dans OpticsPro.

- Les outils d'OpticsPro comme la balance des blancs et la correction des poussières passent en mode mono-image par souci de cohérence et pour un meilleur confort d'utilisation.

- Les versions Elite et Essential d'OpticsPro prennent maintenant en charge le même nombre de boîtiers et se ne différencient que par les fonctionnalités.

- Ne dites plus « Optics Pro », mais « OpticsPro ».

- Prix en baisses, l'édition Elite à 200 Euros au lieu de 300 Euros et l'édition Essential à 130 Euros au lieu de 150 Euros.

 

op-elite-140.png

 

Comme on peut le voir, les changements sont conséquents et intéressants. OpticsPro reste le dérawtiseur le plus puissant du marché. Néanmoins, on regrettera quand même la cruelle absence d'une fonction de retouche locale comme sur Lightroom, en espérant que la prochaine version l'apporte enfin. L'autre regret concerne le prix, malgré un effort consenti, il est toujours excessif par rapport à Lightroom et AfterShot Pro 2. D'autant plus que la version Elite se révèle presque indispensable si on veut aller aussi loin qu'avec les logiciels concurrents.

 

A noter que DxO à l'intelligence de ne pas proposer son logiciel en concurrence frontale de Lightroom, mais plutôt en complément de celui-ci. Ce qui est bien vu, car je vous rappelle qu'OpticsPro s’intègre au logiciel d'Adobe et que le passage de l'un à l'autre a déjà été grandement amélioré depuis la 9.5. Le logiciel de DxO n'étant qu'un dérawtiseur contrairement à celui d'Adobe qui est en plus un catalogueur, un gestionnaire d'impression, un gestionnaire de diffusion photo, ….

 

Avec la sortie d'OpticsPro 10, DxO a également annoncé la disponibilité de FilmPack 5.

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 14:07

Souvenez vous (voir ici), il y a quelques mois, pour fêter la sortie d'Optics Pro 9.5, DxO Labs nous proposait de télécharger gratuitement la version 7. On pensait que cette sacrée offre allait rester sans suite tellement elle était incroyable et semblait exceptionnelle. Eh bien figurez-vous que non ! Pour la sortie d'OpticsPro 10, DxO Labs nous refait le coup pour notre plus grand plaisir et nous propose donc de télécharger gratuitement « Optics Pro 8 Elite » (la 8.5.0 pour être exact).

Pour cela, la procédure est exactement la même qu'en juin. Il suffit d'aller sur la page de l'éditeur ici avant le 31 janvier 2015 et d'y rentrer son courriel pour y recevoir la licence et y télécharger la version 8 Elite pour Mac ou PC. Tout comme pour Optics Pro 7, cette nouvelle offre ne peut pas bénéficier des mises à jour officielles DXO. Aucune importance, car DxO fait encore mieux en nous proposant une ancienne version à chaque nouvelle sortie de son produit phare !

Bien entendu, je me suis empressé de remplacer la 7 par la 8 sur mon PC. A noter que la liste des appareils compatibles avec cette version se trouve ici.

Que dire de plus à part bravo et merci DxO ! Mais attention Mr. DxO, car on a maintenant pris l'habitude de ce genre d'offre à chaque nouvelle sortie de votre puissant dérawtiseur. Vivement 2015 et OpticsPro 11... pour avoir la 9 gratuitement !

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 18:49

Windows 8 est un très bon système d'exploitation, dans la même veine que son prédécesseur. Malheureusement, je pense qu'il marque une trop grande rupture en terme d'ergonomie. C'est pour cette raison principal qu'il est injustement décrié. On peut ajouter à cela le cafouillage « Windows 8 RT », une version pour architecture ARM (tablette principalement) complètement inutile et qui a perturbé à juste titre de nombreux utilisateurs. Microsoft a entendu les critiques et veut rectifier le tir avec la prochaine version de son système d'exploitation fétiche qui vient d'être présenté au public.

 

La plus grande surprise vient du nom du nouveau bébé de la firme de Redmond, Windows 10. Aux oubliettes le chiffres 9 ! L'excuse donnée est que le changement est tellement important que le chiffre 9 n'était pas suffisant. Pas convaincu.... Peut être que Microsoft veut tout simplement s'aligner avec Apple et son Mac OS X (Mac OS 10 en chiffre romain) ?!

La bonne nouvelle vient de l'abandon de la version RT. En fait, Microsoft ne veut plus qu'un seul système d'exploitation quelque soit la plateforme (PC, tablette, smartphone, …). Ce qui veut aussi dire que les applications et logiciels comme Lightroom, Photoshop et autres devraient logiquement fonctionner sur tout les appareils. Si ça se vérifie, ça serait dément ! Mais comment, Microsoft va faire pour gérer les différentes versions matériels entre processeur ARM et x86 ? Par une API (interface de programmation) commune ? En tout cas, je pense que cette stratégie est vraiment la bonne, contrairement à celle d'Apple qui semble avoir beaucoup de mal à unifier Mac OS X et iOS.

 

Windows 10 est disponible gratuitement en téléchargement ici. Comme c'est une version en cours de développement, « Windows 10 Technical Preview » n'est qu'en anglais (mais avec clavier Français si on le souhaite) et sa stabilité n'est pas garantie. C'est pour cette raison que j'ai installé la version 32 bits sur un très vieux portable que je n'utilise plus. Je vous conseille donc de faire de même ou d'utiliser un logiciel de virtualisation. Pour info, cette vieille machine est dotée d'un Intel Centrino, d'une carte graphique Nvidia et d'1 Go de Ram. La « Technical Preview » tourne sans problème dessus.

 

Pour ma part, je trouve que l'interface est claire, sobre et épuré. C'est moderne et relativement jolie. Windows 10 marque le grand retour du menu « Démarrer », mais avec l'ajout de l'interface « Métro » et de ses tuiles qui sont entièrement personnalisables. S'en est donc fini de l'interface « Métro » complètement séparé du bureau comme sur Windows 8. Franchement, c'est bien intégré !

Le portable que j'utilise n'a pas d'écran tactile détachable. Je ne peux donc pas vérifier le fait que le nouveau menu « Démarrer » se transforme en interface « Métro » à la Windows 8 sur ce type de machine.

 

Win10.png

 

La structure des fichiers et la plupart des menus sont identiques à l'excellent Windows 7. Je n'ai donc pas du tout été dépaysé et la prise en main a été immédiate. Le nouveau bébé de Redmond réunit donc le meilleur de Windows 7 et de Windows 8.

Une fonctionnalité intéressante du monde Linux et UNIX a été ajouté , les bureaux virtuels. Enfin !Sauf que l'on ne peut pas avoir un écran de fond différent pour chaque bureau. Peut être que ça sera le cas dans la version finale. A suivre !

L'aménagement du bureau et le redimensionnement des fenêtres ont été modifié un peu à la manière de ce qui se fait déjà sur Mac OS X avec un savant mélange de Windows 7. A voir à l'utilisation !

Le gros reproche que je ferai à Windows 10 est l'intégration d'une multitude d'applications connectées et orientées « cloud ». Vous le savez déjà, je ne suis pas fan de ce genre de choses.

 

 

En conclusion, Windows 10 semble être très prometteur et je suis pour le moment convaincu. Reste à voir comment la « Technical Preview » va évoluer, car oui Microsoft va mettre à jour régulièrement cette dernière pour corriger les bugs et ajouter de nouvelles fonctionnalités. Pour info, je compte installer des logiciels photos pour voir ce que ça donne.

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 15:53

FD-Photographie n'est pas un site de bourse et encore moins un site sur l'économie. Mais lorsqu'un acteur important du marché de la photographie publie de mauvais résultats financiers, ça m'intéresse. Cet acteur n'est autre qu'Adobe. Le géant du logiciel de l'image voit ses bénéfices diviser par 2. Le responsable n'est autre que Creative Cloud et bizarrement... c'est loin d'être une surprise ! Finalement, les gens ne sont peut être pas les pigeons Mr. Adobe ?! Et puis l'affaire de piratage des comptes Adobe n'a certainement pas arrangé les chose.

 

Au lieu de laisser le choix aux consommateurs entre version boite, dématérialisé et cloud par abonnement, l'éditeur nous oblige à consommer par ce dernier. J'aurai donc tendance à dire que le numéro 1 du logiciel de l'image l'a bien mérité tellement c'était prévisible. Malheureusement, ces mauvais résultats poussent Adobe à croire que le cloud n'est juste qu'une question de temps et que la société doit juste persévérer dans cette stratégie commerciale. Soit je n'ai vraiment rien compris et je ne suis pas un visionnaire (moi qui me prenait pour Steve Jobs!!!), soit Adobe doit immédiatement me proposer le poste de PDG de la compagnie ! Je prépare déjà mon CV... :-)

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 17:19

Rien qu'au nom, on pourrait croire que ce logiciel n'est qu'une version Web de la modeste application intégrée à Windows, « Paint ». Il n'en est rien ! Le nom (mal choisi pour le grand public à mon avis) ne reflète absolument pas les possibilités étonnantes de ce logiciel. Pour la petite histoire, son nom est dû au fait qu'il est entièrement développé en langage C# que l'on appelle aussi langage .NET. C'est un langage de programmation dédié à la plate forme Windows, proche du JAVA et du C++.

 

PaintNET-Icone.jpg

 

Certains comparent Paint.NET à Photoshop, PaintShop Pro Ultimate ou à Gimp, je n'irai pas jusque là, mais il est indéniablement proche d'un Photoshop Elements ou d'un PaintShop Pro. Ses grandes qualités sont :

 

  • une interface simple, claire et intuitive (à l'opposé de Gimp... on voit ici la différence entre le monde Linux et Windows ;-) ),

  • de nombreux outils d'édition et de retouche d'image (calques, filtres, ajustements des couleurs, …),

  • sa gratuité, comme Gimp,

  • sa disponibilité en Français,

  • sa compacité puisqu'il ne pèse moins de 10 Mo.

 

PaintNET.jpg

 

Pour ses 10 ans, les développeurs de Paint.NET ont profondément revu le logiciel qui passe en 4.0. Parmi les nouvelles fonctionnalités ont a un nouveau moteur de rendu avec la prise en charge matérielle des cartes graphiques et des processeurs multi-coeurs, la prise en charge du 64 bit, une ergonomie légèrement remaniée avec encore plus de simplicité à l'usage et la prise en charge de l'antialiasing.

Paint.NET 4.0 requiert un processeur « dual core » et Windows 7 SP1 au minimum. Vous pouvez le télécharger sur le site officiel des développeurs, ici.

 

 

J'avais déjà essayé la version précédente 3.5 et j'avais été très agréablement surpris par ce petit logiciel que je recommande vivement. D'ailleurs, il est toujours installé sur mon ordinateur portable. C'est un coup de cœur!

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 16:37

Si l'on doit citer un seul concurrent à Lightroom, il y a de fortes chances que la majorité des photographes sortent le nom d'Aperture. Le logiciel a été créé par Apple en 2005 et a fait figure de référence absolu jusqu'à ce que Lightroom l'égale puis le dépasse irrémédiablement. Chez Apple, Aperture est le logiciel pour les photographes professionnels, Final Cut Pro est le logiciel pour les vidéastes professionnels et Logic Pro est le logiciel pour les musiciens professionnels. Tout le monde pensait que ce trio multimédia (image, vidéo et son) était indestructible chez le constructeur à la pomme. Et bien il n'en est rien ! C'est un séisme qui vient de se produire car Apple vient d'annoncer l'abandon pure et simple d'Aperture.

Est ce vraiment une surprise ? Pas vraiment car le logiciel photo de la marque à la pomme n'a pas évolué depuis 3 ans, ce qui est très conséquent. Beaucoup de spécialistes avaient déjà évoqué maintes fois l’abandon d'Aperture. Mais personne n'osait imaginer que ça pourrait arriver, car historiquement Apple a construis sa réputation chez les professionnels de l'image (PAO notamment). De plus, beaucoup de photographes travaillent sur Mac et un nombre important encore avec Aperture.

Néanmoins, Apple a osé délaissé sa clientèle professionnels. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois ! Il y a quelques années, la marque à la pomme avait subitement décidé d’arrêter sa gamme de serveur sous Mac OS X, en laissant des milliers de responsables informatiques dans la panade (« merde » est un terme plus approprié, mais moins joli).

La colère risque encore de gronder (à juste titre) chez les pros à la pomme. D'ailleurs, les vidéastes et musiciens utilisant Final Cut Pro et Logic Pro commencent déjà à s'inquiéter.

Cela laisse donc le champ libre à Adobe et son Lightroom qui n'est presque sans aucune concurrence à partir de maintenant. Même pour les photographes qui n'utilisent pas Aperture, cette annonce est une mauvaise nouvelle, car Adobe va se retrouver en position de quasi-monopole, ce qui n'est jamais bon pour les consommateurs.

Il y a quand même d'autres solutions que Lightroom, le récent AfterShot Pro 2 de Corel ou DxO Optics Pro si on ne souhaite juste qu'un dérawtiseur.

 

Finalement, que reste il vraiment à Apple pour les photographes ? A mon avis, rien !

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 19:50

C'est sans doute pour faire la promotion de DxO Optics Pro 9.5 (que j'avais signalé ici), que l'éditeur Français a décidé d'offrir gratuitement une ancienne version de son logiciel phare. On aurait pu penser que DxO Labs allait nous proposer une très vieille version ne fonctionnant que sous Windows XP. Il n'en est rien ! C'est DxO Optics Pro 7, une version récente sortie en 2011 et donc compatible Windows 7. Une sacrée offre à ne pas louper, d'autant plus quelle se limite au 31 juillet !

Pour cela, rendez vous sur le site de l'éditeur ici. Vous n'avez juste qu'à rentrer votre courriel pour recevoir la licence et activer le logiciel. Ensuite, vous avez le choix entre la version Windows et la version Mac OS X en téléchargement. A noter que cette version gratuite de DxO Optics Pro 7 ne peut pas bénéficier des mises à jour. Ce n'est vraiment pas grave !

 

Je suis entrain de le télécharger, d'autant plus que mon A300 est parfaitement supporté (la liste des appareils photos supportés ici). Bravo à DxO Labs pour cette superbe initiative en partenariat avec un magazine photo ! Adobe et Corel pourrait s'en inspirer.... Rien de mieux pour découvrir le célèbre et puissant logiciel DxO Optics Pro !

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 15:24

On avait fini par croire que Corel avait abandonné le marché à Adobe et à son écrasant Lightroom, comme le fait Apple avec Aperture. Puis, il y a eu une lueur d'espoir en début d'année, suite à la confirmation de Corel qu'une nouvelle version d'AfterShot Pro arriverait dans quelques semaines. Puis, plus rien pendant plusieurs mois.... Finalement, AfterShot Pro est de retour et ne désarme pas. Tant mieux, la concurrence a du bon !

 

AfterShotPro2.png

 

Corel annonce qu'AfterShot Pro 2 est 30% plus rapide que la version précédente grâce à sa conception entièrement en 64 bits. Dans les autres nombreuses nouveautés, il y a des outils HDR, l'amélioration du contraste local, le support des très grosses images jusqu'à 250 Mpixels et plus de 30 Mo en TIFF, l'amélioration de l'outil de réduction du bruit, la retouche non-destructive (notion de calque) et bien entendu l'ajout des profils RAW des derniers boîtiers du marché. D'ailleurs, sur ce dernier point, Corel annonce que des mises à jour se feront régulièrement pour y inclure la prise en charge des nouveaux boîtiers. Initiative indispensable !

Bien entendu, l'interface est sensiblement améliorée, avec une meilleure prévisualisation des images, et un zoom mieux géré. Cerise sur le gâteau, AfterShot Pro 2 est toujours disponible sur Mac OS X, Windows et... Linux (Fedora et Ubuntu). Les photographes linuxiens (et ils ne sont pas négligeables) sont rassurés. AfterShot Pro 2 reste donc le seul logiciel payant de post traitement au monde disponible sur Linux.

Dernier élément en sa faveur, le prix ! La mise à jour (si vous possédez déjà AfterShot Pro), n'est que de 50 Euros. La version complète est à 70 Euros (voir ici). Dans les 2 cas, ce sont des prix canons ! AfterShot Pro 2 s'impose logiquement à mes yeux comme la seule et unique alternative crédible à Lightroom 5 (je n'inclus pas les pures dérawtiseurs comme DxO Optics Pro). Cette nouvelle version est rassurante pour tous les photographes (même ceux qui comme moi utilisent Lightroom) et qui ont peur du monopole d'Adobe sur ce marché.

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 17:30

Lorsque je parle de logiciel photo, je fais généralement allusion aux grands éditeurs d’Amérique du nord que sont Adobe et Corel. Honte à moi, car il y un petit acteur bien de chez nous qui a réussi à se faire une belle place dans le milieu. Son nom est DxO Labs ! D'un coup, certains se disent « bin oui forcément, je connais !!! ». En effet, la société est bien connu pour l'évaluation des boîtiers et objectifs du marché (voir ici), mais aussi pour son puissant logiciel de traitement photo « DxO Optics Pro ». Ce dernier est d'ailleurs devenu un incontournable au même titre que Lightroom. Beaucoup de photographes pros et amateurs passionnés utilisent les deux. Car en fait, les 2 logiciels sont assez complémentaires. Lightroom est un logiciel de post-traitement photo complet, qui va du catalogueur (tri, archivage, … de photo) à la diffusion (gestion de l'impression, site internet, book, …), en passant par la retouche des fichiers RAW. DxO Optics Pro est un dérawtiseur pur et s'est fait connaître pour son excellente gestion du bruit numérique et les multiples corrections optiques proposées pour les photos brutes de capteur (DxO se base sur la combinaison boîtier-objectif). Du coup, la partie retouche des fichiers RAW peut être confiée à DxO Optics Pro et le reste à Lightroom. L'éditeur Français l'a maintenant bien compris et pour éviter des aller-retours fastidieux entre les 2 logiciels, il propose de rendre accessible DxO Optics Pro directement depuis Lightroom 5. Pour cela, il faut acheter la toute dernière version 9.5 du logiciel Français. Inutile d'expliquer que les avantages sont nombreux et que pour énormément de photographe c'est enfin le paradis. La puissance de traitement de DxO Optics Pro dans l'univers ultra-complet de Lightroom 5 et cela en totale transparence !

 

DXO.png

 

Si vous êtes intéressé par le petit et puissant franchouillard en v9.5, je vous conseille d'aller voir ici. Bien entendu, DxO Optics Pro reste utilisable en « stand-alone » pour ceux qui n'utilisent pas ou n'ont pas Lightroom v5.

 

Un jour, il faudra que j'essaye le version d'essai gratuite... Honte à moi je vous ai dis ! Honte à moi ! ;-)

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 15:29

Le monde de l'électronique (et tout particulièrement celui de l'informatique) est en pleine mutation. Fini l'époque de la grosse station de travail connecté en RJ45, l'heure est à la mobilité sans fil ! Le marché des PCs est en perte de vitesse, alors que celui des tablettes progressent. Microsoft et son Windows est de moins en moins incontournable, au profit du géant Google et de son OS mobile Androïd. Autre signe des temps, Intel (leader historique des processeurs x86 d'ordinateur) licencie alors que les profits d'ARM (créateur de l'architecture des processeurs mobiles) ne cessent d'augmenter.

Heureusement, d'autres ont vu cette mutation. Sony a vendu sa légendaire branche Vaio pour refaire le plein de cash, mais aussi pour se recentrer sur sa nouvelle branche informatique mobile, Xperia. Le géant du logiciel Adobe fait également parti de ceux là. L'éditeur vient en effet de lancer « Lightroom Mobile 1.0 » qui est comme son nom l'indique, la version pour appareils mobiles de son best-seller pour photographe. Est il au niveau de son grand frère pour ordinateur ? Est ce la fin de ce dernier ? ….

 

Tout d'abord, Lightroom Mobile 1.0 n'est pour le moment disponible que sur iOS 7 (Apple iPad et bientôt sur iPhone). Néanmoins, une version Androïd est en préparation.

Ensuite, Lightroom mobile n'est (pour le moment) qu'une version très allégée du Lightroom sur ordinateur et ne permet que de faire de la retouche et de l'édition photo de base. Néanmoins, l'interface ne dépaysera pas les utilisateurs de la version ordinateur. On retrouve le célèbre fond sombre, l'histogramme, le mode grille pour les photos, …. De plus, l'ergonomie multitouch aux doigts semble bien pensée. Les fonctions principales disponibles sont :

 

  • Réglage de l'exposition.

  • Réglage de la balance des blancs.

  • Réglage des hautes lumières.

  • Recadrage.

  • Réglage de la saturation,

  • Réglage de la clarté.

  • Réglage des ombres.

  • Partage des photos par email ou réseaux sociaux.

  • Création de collection.

  • Synchronisation avec Lightroom 5.4.

 

LRm1.png

LRm2.png

 

Concernant la dernière fonctionnalité ci-dessus, il est à noter que vous pouvez synchroniser vos photos de la version ordinateur à la version mobile, mais aussi de la version mobile à la version ordinateur. Pratique en déplacement ! 2 gros points noirs à signaler, il vous faut obligatoirement Lightroom 5.4 sur votre ordinateur et le transfert se fait par le cloud d'Adobe... qui est loin d'inspirer confiance (voir ici).

Comme sur la version ordinateur, le travail d'édition et de retouche des lourds fichiers RAW se fait par l'intermédiaire des aperçus dynamiques, ce qui est très intelligent et évite de saturer le petit processeur mobile et le peu de RAM associé (à comparer au Core i7 et au 16 Go de RAM de mon PC). On peut donc aussi bien retravailler (dans une certaine mesure) les photos prises avec son appareil mobile que celles provenant d'un reflex. Lorsque la version Androïd sera disponible, il sera intéressant de voir si l'on pourra importer ces photos/collections par le lecteur de carte mémoire ou s'il sera obligatoire de passer par le cloud et Lightroom 5.4. Malheureusement, la réponse me fait un peut un peur....

Pour finir, Lightroom Mobile 1.0 est gratuit... pour les abonnés au Creative Cloud  et ne sera d'ailleurs disponible QUE pour ses derniers. Pas de commentaires de ma part tellement je trouve ça effarant. Comment (une nouvelle fois) se tirer un balle dans le pied et laisser la porte ouverte aux concurrents (Corel, à vous de jouer!). De plus, c'est sympa pour les clients qui ont acheté Lightroom 5.4 en version boite....

 

Pour conclure, je suis très partagé. Lightroom Mobile 1.0 ne peut pas remplacer la version ordinateur, mais vient la compléter. C'est donc dommage car beaucoup s'attendait à une version pratiquement totalement autonome. En même temps, peut on le reprocher à Adobe ? Non, car l'éditeur a logiquement joué la sécurité avec cette première mouture. De plus, en y réfléchissant un peu, Lightroom Mobile ne pouvait pas être un pure portage de Lightroom 5.4. Trop de contraintes techniques comme la multiplication des systèmes d'exploitation (iOS et Androïd), la différence des appareils mobiles (smartphone et tablette), la qualité des écrans empêchant une bonne gestion des couleurs et la puissance nécessaire au fonctionnement. J'ai donc envie de dire que Lightroom Mobile 1.0 est intéressant, mais l'utilisation obligatoire de Creative Cloud pour la synchronisation et l'utilisation de cette première version me font penser le contraire. A vous de voir !

 

En tout cas, beaucoup ont imaginé Lightroom sur appareil mobile et Adobe l'a fait (ça me rappelle quelque chose cette phrase!!!). Il sera intéressant de voir comment évoluera cette version. Restera t'elle un complément de la version ordinateur ou deviendra t'elle autonome ? Comment va réagir la concurrence ?

Repost 0
Published by Cerris - dans Logiciel
commenter cet article

Matériels Photographiques

Réflex numérique:
Sony A300 avec poignée verticale.

Objectifs: 
Carl Zeiss Vario-Sonnar 16-80mm, F3.5-4.5.
Sony 18-70mm, F3.5-5.6.
Sony G 70-400mm, F4-5.6 SSM.
Sony 100mm Macro, F2.8.

Informatique:
Ordinateur de bureau 16Go RAM Core i7 2600.
2 écrans ViewSonic VP2365-LED.
Sonde de calibration X-Rite i1 Display Pro.
Tablette Graphique Wacom Intuos M.
Ordinateur portable HP ProBook 4330s.
Tablette Graphique Wacom Bamboo Pen.
Adobe LightRoom 3.6 en 64bits.
GIMP 2.8.8.

Autres:
Sac Lowepro Flipside 400AW.
Trépied Velbon CX-540.

Compte Twitter

Catégories Des Articles

Liens